Environs 1 123 cas de violences sexuelles enregistrer en 11 mois au bas-Congo

Une femme violée

 

​Environ 1 123, je dis bien 1 123 cas de violences sexuelles enregistrer entre janvier et novembre 2014, dans la province du Bas-Congo. Ce sont les statistiques qu’a livrées le chef de division provinciale du Genre, Famille et Enfant, au Bas-Congo, Didienne Bunga ce mercredi 26 novembre, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre, célébrée chaque 25 novembre. J’ai vu ces news dans ma quête d’actualité sur le net ce 27 novembre 2014 sur le site radiookapi.net. J’ai eu un choc en voyant ces chiffres. Je n’arrive pas à comprendre comment certaines personnes peuvent agir ainsi surtout envers des femmes. Ces femmes qui sont nos mères, sœurs, tantes etc. Ces femmes qui nous donnent naissance, ces femmes qui sont à la base de notre vie. Selon Didienne Bunga, les cas de viol représentent 80 %, soit près de 900 cas des violences enregistrés. S’il vous plaît, il faut mettre fin à cela.
NE FAIS JAMAIS COULER LES LARMES D’UNE FEMME CAR DIEU LES COMPTENT.

Par: @diakitelo

Francophonie: NON à la candidature du Major BUYOYA

francophonieL’organisation internationale de la francophonie va se doter d’un nouveau secrétaire général qui remplacera l’ancien chef d’état sénégalais Abdou Diouf. Dans trois jours, l’un de ces cinq candidats qui sont : Michaëlle Jean (Canada), Jean-Claude de l’Estrac (Maurice), Pierre Buyoya (Burundi), Henri Lopes (Congo-Brazzaville) et Agustin Nze Nfumu (Guinée équatoriale) sera élu pour un mandat de quatre ans comme nouveau secrétaire général de la francophonie par les chefs d’états et de gouvernement qui se réuniront à Dakar au Sénégal.
Mais la candidature Pierre Buyoyapierre buyoya ( ancien président de la République du Burundi ) qui est actuellement le haut représentant de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel pose problème, car ces treize ans de pouvoir ( 1987 à 1993 et de 1996 à 2003 ) non pas du tout été rose pour le Burundais. Les victimes de ce dernier ne veulent pas d’un criminel à la tête d’une institution comme la francophonie, mais plutôt en prison. Ils sont écrits une lettre à François HOLLANDE ( président de la République Française ), aux Chefs d’État membres de l’OIF.

Car le dictateur Buyoya Pierre au Burundi, c’est :
(1) En août 1988, il y a 26 ans le Burundi connaissait un massacre sans précédent : Ntega Marangara. Près de 150 000 Bahutu Barundi étaient massacrés subissant en quelques semaines la fougue du Dictateur Hima Pierre Buyoya. Le gouvernement du Dictateur BUYOYA d’alors, dont Mr Cyprien Mbonimpa, admettaient la mort de 5 000 citoyens ou plus.
(2) Dans la nuit fatidique du 21 octobre 1993, le Président Feu Melchior NDADAYE est étranglé par le capitaine NDUWUMUKAMA Philibert, alias KIWI. Lors de son arrestation à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) au moment où il cherchait à rejoindre le M23, KIWI le boucher de Feu Président Melchior NDADAYE, n’a pas hésiter une seconde de pointer du doigt le Dictateur Pierre BUYOYA et le Colonel Jean BIKOMAGU … La mort du Président Feu Melchior NDADAYE, héros national au Burundi, a été l’élément déclencheur d’une décennie de guerre civile au Burundi. Cela a mis sur la route près de 2 Millions de Barundi sur les routes de l’exil… Lire la suite