Une BD intitulée De TITO à DROGBA

De tito a drogbaLa Bande Dessinée De TITO à DROGBA retrace en images, la vie de l’international ivoirien et emblématique capitaine de la sélection des Éléphants de Cote d’Ivoire, Didier DROGBA. Basée sur la vie du footballeur, a laquelle a été ajoutée du fantastique, cette Bande dessinée de belle facture est une idée de l’ivoirien GUEHI BAO Gabin, Directeur Général de la structure de productions, de développements artistiques et d’événementiels 7 ETOILES qui l’a produite. La réalisation de cette bande dessinée a été l’affaire du franco-camerounais Pierre SAUVALLE, storyboardeur en dessin animé, diplômé des écoles d’Art et de Communication en France. De TITO a DROGBA est l’intitulé du premier volume d’une bande dessinée qui en comportera plusieurs Tomes. Dans ce volume, il est question : De l’enfance de Didier Drogba et ses débuts dans le football; Des tournants décisifs de sa vie et de sa carrière footballistique; De son épopée dans le club de l’Olympique de Marseille; De son contrat avec le club Anglais de Chelsea. La bande dessinée sera commercialisée sur les 4 continents et traduite en plusieurs langues. De ce fait, elle bénéficiera d’une distribution mondiale à la dimension de son Héros :Didier DROGBA.

Plus d’info: www.titodrogba.com

@diakitelo

Un jeune afro-américain de 14 ans innocenté, 70 ans après son exécution

La photo d'arrestation de George Stinney jr

La photo d’arrestation de George Stinney jr

Ce jeune afro-américain dénommé George Stinney âgé de 14 ans, seulement, jugé en dix minutes, a été condamné à mort et exécuté le 16 juin 1944, trois mois après sa condamnation. Il avait été accusé de la mort de deux jeunes filles blanche.
Le cas de Stinney a longtemps été chuchoté dans les milieux des droits civiques en Caroline du Sud comme un exemple de la façon dont une personne noire pourrait être jugée par un système de justice à l’époque de Jim Crow où les enquêteurs, les procureurs et les jurys étaient tous blancs.
Que s’est-il passé ce 23 mars 1944 ?

D’après jeune-afrique.com, Ce jour-là, deux fillettes, qui se promenaient à vélo, s’arrêtent devant la maison du jeune homme de 14 ans pour lui demander où elles pouvaient trouver des passiflores (un genre de plantes). Selon le témoignage d’Amie Ruffner, sœur du condamné, George Stinney répond par la négative et voit repartir Betty June Binnicker 11 ans, et Mary Emma Thames, 8 ans. Quelques heures plus tard, les fillettes sont portées disparues et retrouvées mortes un peu après. Elles auraient été battues à mort.

Une juge de Caroline du Sud vient d’annuler sa condamnation à mort.

Par: @diakitelo