C’est quoi l’amour ?

dloveL’amour, si simple à ressentir, si compliquer à définir, principe, communion, attirance, vénération, fascination, trouble, émotion intense, émoi, coup de cœur, sentiment, il est à la fois corporel et spirituel, pur et ambigu, généreux et égoïste, universel et individuel, éphémère et éternel. Une seule chose est sure, l’amour nous anime tous.

Incontrôlable, inattendu, imprévisible, personne ne peut savoir quand, ni où, ni comment il arrive, ni pourquoi il repart, il se vit tout simplement.

Nous pensons certainement à tort que l’amour est un échange, il y a dans l’amour le don de soi, nous donnons à l’autre ce que nous ressentons, une ferveur, une chaleur intérieure, que nous avons envie de prodiguer, d’exalter, de transcender, surtout de partager et de communier… Donc nous attendons une réciprocité sentimentale, cela est vrai pour une majorité de personne.

Pourquoi nous attendons tant de l’autre ? La souffrance amoureuse découle-t-elle de cette attente ?

Parce que donner sans retour ne fait peut-être pas partie de notre perception des choses. Pourtant, c’est bien cela le vrai amour, donner le sentiment le plus noble que nous avons en nous à l’autre, aux autres, sans espérer un retour sur investissement ! Considérer l’amour comme un investissement (personnel et non-financier, évidemment), c’est penser qu’il n’est plus un sentiment, mais bien une chose que nous nous approprions, convoitons chez l’autre comme une quête inassouvie, avec laquelle nous vivons intensément ou nous souffrons par manque, que nous recherchons ou condamnons selon de nos expériences heureuses ou malheureuses. Or, l’amour n’est rien de tout ça ! L’amour est pur, il nous anime, mais par amour-propre, par égoïsme sentimental, par nécessité de satisfaire nos désirs et envies, nous détournons de son sens premier. Si nous souffrons par amour, c’est bien que l’amour que nous éprouvons ne soit pas partagé, soit frustré, soit non conforme à nos attentes. Alors l’amour, si beau, se transforme et engendre des sentiments douloureux, telles l’amertume, la rancœur, la tristesse… Lire la suite

Publicités